Chargement... Merci de patienter quelques secondes...

 

     

                        LE PARCOURS D’ANTOINE  PELLICE

 

 

 

Suite au décès de son mari, survenu en 1879, Madame Claire Pellicé et ses trois fils quittent le village de Puyloubier pour venir s’installer à Marseille. Antoine, est alors âgé de dix ans, ses deux frères Charles et Louis, neuf et huit ans. De condition très modeste la maman doit travailler dur pour élever ses trois enfants. Elle fait du repassage, à raison de deux sous la chemise . Les trois garçons vont à l’école « Frères des Ecoles Chrétiennes » de la rue Nau et  obtiennent le certificat d’étude primaire. Mais Antoine, déjà très doué, se distingue, en obtenant ( très rare à cette époque ) une « Bourse pour résultats exceptionnelles », et peut ainsi continuer  des études secondaires. C’est ainsi qu’il réussira brillamment  son baccalauréat, véritable tremplin pour la suite de sa carrière. Diplôme en poche il est embauché à la Société Noilly-Prat, et débute  au plus bas de l’échelle. Mais il se révèle également un véritable bourreau de travail et à force de lutte opiniâtre,  il est promu, en quelques années, au titre de Fondé de pouvoir. Cette distinction, un peu oubliée de nos jours, correspondait à cette époque, à  une situation très honorable. On peut le dire, à partir de cette période, Antoine Pellicé devient le bras droit de la Société Noilly-Prat.

Dans le même temps, le 8 septembre 1899 exactement, alors âgé de 29 ans, Antoine adhère à la Société des Excursionnistes Marseillais sous le n° 1139. Il est conseillé, pour cela, par son frère Charles, qui est membre fondateur de cette toute nouvelle Société.

Il ne reste simple sociétaire que la première année. La saison suivante, en 1900, il est élu administrateur. C’est le déclic de sa fulgurante carrière d’Excursionniste. Nommé en 1902 Secrétaire Général, il le restera pendant 6 années. En 1908, il est élu  Vice-Président , poste qu’il occupera jusqu’en 1911. Vient alors la nomination que nous lui connaissons tous. Président de l’énorme « Entreprise Excurs.  » avec, à cette époque, un effectif de 8000 adhérents, de 1911 à 1940 année de sa mort.

 Voilà, résumé en quelques phrases, le parcours exemplaire d’un homme, qui n’a jamais voulu être un exemple. Car Antoine Pellicé, c’était la simplicité, la modestie, et une vie au service de l’altruisme.

Pour cet homme d’exception, il n’y a eu que la mort, malheureusement survenue trop tôt, à l’age de soixante dix ans, pour interrompre son extraordinaire carrière. Il est resté célibataire toute sa vie, mais ( comme nous le disait sa nièce) nous pouvons maintenant l’affirmer : Il avait épousé la Société des Excursionnistes Marseillais !

Quelle fierté nous avons, en évoquant ces émouvants souvenirs, de posséder, dans notre grande famille, un homme aussi illustre.

Avec un tel exemple, notre profonde conviction est que l’influence de son idéal et de sa foi, dans la cause des Excurs. Marseillais, ne s’éteindra jamais.                                                                            

 

Serge Guigné

 

Ce texte a été réalisé grâce aux précieux renseignements, que nous a  fournis, madame Marie-Thérèse Perney-Pellicé, sociétaire, fille de Charles Pelllicé, membre fondateur n°232.

Très émue de l’intérêt que portent les Excurs, depuis plus d’un siècle, sur la personnalité d’Antoine Pellicé, elle se souvient … « mon oncle qui partait avec de la peinture dans des boites d’olives pour baliser les sentiers »…également, « il ne fallait pas le déranger quand il rédigeait tout seul le bulletin »… mais Antoine Pellicé était également homme de terrain, participant sans cesse aux différentes activités. Ce chapitre demanderait un volume complet. Rappelons seulement qu’Antoine a réalisé d’authentiques exploits, aussi bien dans les massifs provençaux que dans les Alpes : d’Aix en Provence à Aubagne par la Croix de Provence et le pic de Bertagne, soit 100km, en 18 h 30 de marche, la Pointe de Panestrel 3254 m, dans le Bas-Queyras, 12 h 45 de marche dans la neige…, sont le type de sorties que proposait notre intrépide président.
 

 

.